Adeptus Sororitas

En raison de son effectif exclusivement féminin, l’Adepta Sororitas est souvent appelé la Sororité, bien que l’on lui donne aussi son nom original de Filles de l’Empereur. La Sororité est communément associée aux Soeurs de Bataille des ordres militants, mais ce n’est pas son seul rôle dans l’Imperium. Il existe trois autres ordres majeurs au sein de l’Adepta Sororitas, ainsi que bien d’autres moins importants dont certains ne comptent qu’une centaine de membres.

Tous les ordres de la Sororité sont repartis entre la Terre et Ophelia VII. Sur chacune de ces planètes, l’Adepta Sororitas possède un gigantesque couvent qui est la base de tous les membres de l’ordre. La plupart du temps, les soeurs n’y résidant pas car elles sont dispersées dans tout l’Imperium en fonction des devoirs qu’elles ont à remplir. Cependant, avec la présence des nouvelles recrues et du personnel administratif, le couvent déborde toujours d’activité, même lorsque la plupart de ses résidentes ménent une guerre de religion ou un autre combat pour l’Empereur.

Chaque couvent est dirigé par une prieure qui ne rend des comptes qu’a l’Ecclésiarque. Elle dispose d’un vaste personnel administratif avec lequel elle forme la tête spirituelle de la Sonorité, aprés l’Ecclésiarque. Les prieures sont élues par les soeurs des différents ordres et les accompagnent lorsque la nécessité l’exige. Bien que cela soit assez rare, il peut arriver qu’une prieure suive ses Soeurs de Bataille, dans une guerre de religion par exemple. La prieure, principale gardienne des ‚mes de ses soeurs, administre les cérémonies et les services religieux les plus importants.

Chaque ordre est dirigé par une chanoinesse et par ses soeurs supérieures qui supervisent l’entrainement des jeunes recrues, l’accomplissement des prières réguliéres (habituellement plusieurs par jour) et le bon déroulement des affaires de l’ordre. L’isolement fait partie du sévére mode de vie de la Sororité. Seules la chanoinesse et ses plus anciennes soeurs supérieures sont en contact avec l’extérieur, même lorsqu’il s’agit des soeurs d’un autre ordre. Les soeurs sont totalement dévouées à l’accomplissement de leur tache ou a leur apprentissage et il est important que rien ne vienne les distraire.

Les Ordres Militants

Les ordres militants sont les plus connus de la Sororité. Ces Soeurs de Bataille observent fidélement les doctrines originales des Filles de l’Empereur. Elles aiguisent leurs talents guerriers jusqu’à la perfection afin de purifier leurs esprits et s’offrir à l’Empereur. Les ordres militants sont séparés en unités militaires, chaque escouade étant commandée par une soeur supérieure. Les soeurs supérieures les plus‚ agées controlent l’organisation de plusieurs escouades de Soeurs de Batailles mais, en cas de conflit, chaque escouade est considérée comme une entité propre. Les Soeurs de Bataille les plus expérimentées et les plus talentueuses subissent un entrainement intensif et sont initiées aux plus anciens rites de l’ordre. Ces soldats d’élite sont appelés Séraphins. Les plus fiables et les plus ferventes entrent dans la garde personnelle de la chanoinesse de l’ordre.

Lorsque Sebastian Thor était à la tête de l’Ecclésiarchie, près de quatre mille Filles de l’Empereur étaient sous ses ordres. Aprés la fondation de l’Adepta Sororitas, ces guerrières furent dispersées dans les couvents d’Ophelia VII et de Terra (respectivement le couvent Sanctorum et le couvent Prioris). Avec des recrues venues de la Schola Progenium, l’Adepta Sororitas compta bientôt dix mille soldats et Alexis XXII, l’Ecclesiarque qui succéda à Thor, divisa chaque couvent en deux ordres, fondant les ordres militants du Calice d’Ebéne, du Coeur Valeureux, de Notre Dame des Martyres et du Suaire d’Argent.

Deux mille cinq cents ans plus tard, deux ordres nouveaux furent créés par Deacis VI (ordres de la Rose Sanglante et de la Rose Sacrée), les couvents furent agrandis pour recevoir chacun quinze mille guerrières. Ces dernières années, le nombre des membres des ordres militants a décru et chaque ordre ne compte plus que trois a quatre mille Soeurs de Bataille dont cinq cents à sept cent cinquante Séraphins. Ces guerrières sont dispersées dans toute la galaxie, se battant dans diverses zones de conflit ou accomplissant de longues patrouilles. La grandeur d’un ordre est fonction de la quantité de ses recrues et des pertes qu’il a subies. II peut aussi bien être réduit à quelques centaines de guerrières, toutes engagées au combat, qu’atteindre six ou sept mille combattantes. En ce cas, même si beaucoup de ses membres livrent une guerre lointaine, un couvent à toujours une réserve de plusieurs milliers de Soeurs de Bataille et de Séraphins en cas de besoin.

Les ordres Hospitaliers

Les ordres hospitaliers accompagnent la Garde et la Flotte Impériale pour apporter un soutien médical. Ils sont entièrement voués à la protection de la vie. Grâce à leurs soins de nombreux guerriers ont survécu à leurs blessures. Les ordres hospitaliers fournissent des chirurgiens et des infirmières mais prodiguent aussi d’autres soins moins concrets par leur grande et profonde compassion.

Les ordres hospitaliers aident les pauvres et les défavorisés, fondant des hospices et des refuges pour les nécessiteux. En faisant partager aux autres leur foi et leur discipline de vie, ils sauvent de nombreuses ‚mes des ténébres et transforment des criminels potentiels en des citoyens impériaux honnétes et travailleurs. Les ordres hospitaliers travaillent en proche collaboration avec le Missionarus Galaxia pour fonder des cliniques et des hopitaux sur les nouveaux mondes, apportant aux autochtones la puissance de leur savoir et de leur croyance.

Les Ordres Dialogus

Le langage et le discours sont la spécialité des Ordres Dialogus qui enseignent de nouvelles langues à ceux ayant un don pour la traduction. S’il existe des branches de l’Adeptus Terra vouées à l’étude de toutes les langues connues, les Ordres Dialogus utilisent leurs talents de manière plus pragmatique.

Le gothique impérial, langue officielle de l’Imperium, comprend des milliers de dialectes, d’argots, de patois et de langages techniques. Quand un missionnaire découvre une nouvelle civilisation, une soeur du Dialogus est envoyée pour l’aider à communiquer et à apprendre la langue locale. Le Dialogus accompagne aussi la Flotte et la Garde Impériale pour traduire les ordres du haut commandement dans les patois et les langues locales des soldats. Les membres des Ordres Dialogus sont également de grands diplomates et collaborent souvent avec l’Adeptus Terra pour soutenir les discussions entres organisations et individus.

Les Ordres Famulous

Le quatrième ordre majeur est l’Ordre Famulous dont les soeurs sont dévouées à l’organisation des maisons des nobles et des commandants impériaux en tant que conseillères ou intendantes. Ces soeurs gèrent les affaires des familles nobles qui le désirent, ce qui permet à l’Ecclésiarchie de maintenir un contrôle efficace sur les individus les plus puissants de l’Imperium. Les Famulous conservent un mode de vie austère et font tout leur possible pour réguler les excés de ceux qu’elles servent. Leur rôle est aussi d’arranger les mariages et les pactes entre les familles nobles, d’étouffer les vieilles rancoeurs et d’apaiser les conflits qui menaceraient la stabilité de la région.

Grâce à ses membres places a tous les niveaux de la société, la Sororité garde un oeil vigilant sur les affaires de l’Imperium. Les Ordres Famulous connaissent tout des activités des maisons nobles. Les Ordres Dialogus informent leurs supérieures des alliances et des accords liant l’Imperium. Les ordres hospitaliers sont témoins de bien des choses dans leurs hopitaux. L’Adepta Sororitas est donc un outil social et politique auquel la puissance militaire des ordres militants assure la protection nécessaire au succès de ses affaires.

Adeptus Sororitas

Rogue Trader "Vanquisher" bailleulgauthier silveryk