Fifty shades of grey

“La réussite est toujours célébrée, l’échec rarement commémoré”

Livrés à nous-mêmes, nous reprenons le chemin du Vanquisher avec pour certains un soulagement évident (Audric a décidément du mal à comprendre qu’il ne se détachera jamais de l’Inquisition, quel que soit ce qu’il fera) et pour ma part un sentiment mitigé entre accomplissement et insatisfaction. Je fais part de toutes mes remarques, trouvailles et informations au Révéré Inquisiteur Gromberg dans un rapport que j’envoie quelques heures après notre retour sur le Vanquisher et fait transiter également quelques informations sur le monstre déguisé en Parangon à l’intention de la Haute Inquisitrice Linetta Res, peut-être pourra-t-elle en faire bon usage ou me dire ce qu’était cette créature.

Après que Gaspard ait passé du temps aurprès de ses frères de l’Adeptus Mechanicus pour remettre à mal son corps abîmé, tout le monde repend quelques forces tandis que j’étudie pour ma part ce qui est arrivé à la Maison de Poussière et de Cendres pour tâcher d’en savoir un peu plus sur la famille Haarlock, les démons et leurs acolytes et les étranges créatures rencontrées sur Solomon (enfants du vide et “Parangon”). Le Vanquisher fait route à travers les courants Warp jusqu’à Scintilla, capitale du Secteur Calixis pour rencontrer l’évêque de la Ruche lequel pourra aider Smyrr à trouver des appuis pour réarmer le Light of Terra (du moins l’espère-t-il). Sur place, il ne faut guère de temps pour que nous arrive un message urgent du Révéré Inquisiteur Klaus Gromberg nous invitant à le rencontrer dans quelques jours dans les locaux mêmes de l’Inquisition sur Scintilla.

Scintilla, capitale du secteur Calixis est un spectacle étonnant pour les yeux, les parties hautes des spires figurant parmi les espaces les plus monumentaux et les plus fastueux parfois qu’il m’ait été donné de voir. Mais aux niveaux inférieurs, l’ambiance change radicalement pour finir, comme il m’a déjà été donné de le voir par ailleurs, par devenir une sorte de bidonville où règne la misère, la crasse et se débat une horde de loqueteux qui ne voit que rarement la lumière du jour et ne goutte que rarement la saveur de l’eau fraîche. Outre le palais du Gouverneur Marius Hax, le siège de la Sainte Inquisition et la tour des astropathes de la planète, Scintilla, toute ruche riche qu’elle soit n’en est pas moins dans ses secteurs inférieurs qu’une myriade de couloirs empuantis.

Kelp a réservé une série de suites luxueuses dans les hautes sphères de Sibellus afin d’organiser une soirée ‘mondaine’ aux fins de recueillir avis et soutiens auprès d’éventuels partenaires. L’évêque Estrebek Varmus notamment, compte parmi les espoirs les plus grands du capitaine dans son entreprise de renflouement du Light of Terra. Comme pour tout,, il lui reste sans doute à réaliser que tout soutien nécessitera un engagement de sa part dans une direction ou une autre et qu’il lui faudra donc – au lieu de danser entre les chaises -, choisirde quel côté s’asseoir. Alors que les préparatifs batent leur plein, une autre affaire va toutefois retenir notre attention, quand notre réunion avec notre ‘mentor’ Klaus Gromberg approche. L’heure est venue de nous rendre au sein même du Tricorne, le palais aux trois tours qui accueille les membres de l’Inquisition sur Scintilla.

Après quelques échanges d’informations liées à notre périple, il nous indique que nous sommes attendus par plusieurs membres de la Très Sainte Inquisition, achevant, s’il était besoin de révéler nos liens avec la puissante organisation aux yeux de Qarl et de Macharius. Reçus par un conclave d’Inquisiteurs tous plus singuliers et puissants les uns que les autres, je découvre à mon grand intérêt l’existence de leur cercle baptisé Cabale Tyranienne laquelle s’intéresse de prêt à tout ce qui touche à l’Astre Tyran, nom qui jusqu’à nos péripéties sur Solomon ne m’évoquait rien de plus qu’une vague rumeur. Fore est de constater que l’Astre Tyran se trouve au coeur des préoccupations de tous ces individus puissants de part les troubles que ses apparitions semblent faire naître.

S’y trouvent :
- le Seigneur Inquisiteur Anton Zerb (Ordo Hereticus)
- le Répurgateur Ryke Khuss (Ordo Malleus)
- le Chasseur de Démons Ahmazzy (Ordo Malleus)
- l’Inquisiteur Astrid Skane (Ordo Hereticus)
- l’Inquisiteur Von Vuygens (Ordo Xenos)
- l’Inquisiteur Globus Vaarak (Ordo Hereticus)
- Lady Olianthe Rathbone
- l’Inquisiteur Soldewan (Ordo Hereticus)
- l’Inquisiteur Vownus Kaede (Ordo Hereticus)
- l’Inquisiteur Al-Subaai (Ordo Xenos)
- l’Inquisiteur Silas Marr
- l’Inquisiteur Klaus Gromberg (Ordo Hereticus)

Après quelques éclaircissements quant à la nature de leur intérêt, les Hauts Inquisiteurs nous questionnent sur nos découvertes sur Solomon, sur la Veuve Dorée et sur la façon dont nous avons découvert des informations concernant l’Astre Tyran.
Suite à cet éprouvant échange, autorisation nous est donnée de repartir. Un ‘investisseur’ du nom de Remy Hook convie alors le capitaine pour un échange dans un cabaret de la sous-ruche. L’homme, un gangster régnant sur un petit bout de pègre locale prétend nous apporter de l‘aide en échange de la participation à un trafic rien moins que douteux. Le capitaine Smyrr y met le doigt à des conditions douteuses et on est quittes pour quelques regards de travers.

Vient le temps de la soirée et de ses âpres négociations, de ses ronds-de-jambe obséquieux mais aussi de ses échanges conviviaux et de son meurtre de sous-ruchard en direct par un noble arriviste. Pas forcément une soirée passionnante, j’attends surtout les prises de positions de Smyrr qui se résument pour l’instant à ne jamais se mouiller…

Fifty shades of grey

Rogue Trader "Vanquisher" bailleulgauthier M4sk